Happy New Year Mixtape

Les Flashworx sont en ce moment même enterrés dans leur studio genevois, mais ils en sont sortis brièvement rien que pour vous, pour vous composer une petite mixtape pour la nouvelle année! Pour les remercier, allez leur faire un coucou virtuel sur http://www.flashworx.net/ !

The Flashworx are right now down their bunker right into Geneva, but they got out a bit to release this, just for you, so go and say them a little virtual hello at http://www.flashworx.net/ !


Flashworx - Happy New Year Mixtape

1. Strange Talk - Climbing Walls
2. The Wombats - Tokyo (Grum Remix)
3. Bit Funk - Love Scientific
4. Black Strobe - Me & Madonna (Jolie Cherie Remix)
5. Jona - Manta
6. Xinobi - Japanese
7. Lebatman - Shoutout
8. Flashworx - Sandra Was Great
9. Grum - Through The Night (Beaumont Remix)
10. Leonardus & Quinten 909 - Heartbreaker

Top Albums 2010 : #30 - #21

Les fêtes étant (presque) terminées, j'ai trouvé un peu de temps pour rédiger ce petit article, résumant mon année musicale en 30 albums plus savoureux les uns que les autres. Je défie quiconque de dire que 2010 a été une année pourrie pour la musique!
Xmas being over, I found a little time to write this article, summing up my musical year in 30 albums better than the others (at least to me). I defy anyone to tell me 2010 wasn't good for music!

#30 - PVT - Church With No Magic [Warp]

Amputés de 2 voyelles mais toujours aussi expérimental et jouissif, le son 2010 des australiens PVT est sombre et lumineux à la fois, comme dans une église sans magie.
2 vowels gone but still experimental and joyful, 2010's sound of Australians PVT is dark and light, like in a Church With No Magic.



#29 - Four Tet - There Is Love In You [Domino]

Four Tet n'a qu'une tête pensante mais bien 4 mains pour exécuter les beats qui y sont conçus. 5 ans après son précédent album, Kieran Hebden revient maître dans la complexité électronique.
Four Tet has only one thinking head but 4 hands to play the beats which are created inside it. 5 years after his previous album, Kieran Hebden comes back as a master of electronic complexity.

> Angel Echoes

> Sing


#28 - Broken Bells - Broken Bells [Columbia]

James Mercer et Danger Mouse ont décidément bien fait de tomber amoureux et d'accoucher de cet album génial!
James Mercer and Danger Mouse have well done when they fell in love with each other and gave birth to this genius album!

> The High Road

> The Ghost Inside

> October



#27 - jj - jj n°3 [Secretly Canadian/Sincerely Yours]

Un album qui dure moins de 30 minutes? Avec celui (frustrant) des TDCC, cela semble être la nouvelle mode chez les moins de 20 ans. Et de temps en temps, ça fonctionne.
An album's length under 30 minutes? With the (frustrating) TDCC one, it seems to be the new way to be cool for the musicians under 20. And sometimes, it works.





#26 - Sufjan Stevens - The Age Of Adz [Asthmatic Kitty]

Puisque Sufjan ne terminera jamais sa tournée des 50 états unis d'Amérique en albums, autant travailler sur d'autres projets de manière constructive, non?
As Sufjan won't ever finish his tour of the 50 united states of America in albums, he'd better work on others projects, shouldn't he?

> Too Much

> Vesuvius

> Impossible Soul


#25 - Vampire Weekend - Contra [XL]

Je n'ai pas beaucoup écouté le 1er album de VW, mais celui là si, avec ses 10 titres presque tous de potentiels singles!
I've not listened a lot to VW's first album, but I did for this one, with his nearly 10 potential singles!



#24 - The Amplifetes - The Amplifetes [Believe Digital/EMI]

Un excellent album d'éléctro-pop, confirmé par un excellent concert à la Cigale cet automne, des Suédois qui ont de l'avenir!
An excellent electro-pop album (and an excellent gig in Paris this fall) from these frisky Swedish boys.



#23 - SayCet - Through The Window [Electron'y'Pop]

Un album de haute voltige qui côtoie les sommets. SayCet, c'est un peu nos School Of Seven Bells (dont le second album, moins bien que le premier, est absent de mon top) français.
A great album flying next to the mountain tops. SayCet are kind of our French School Of Seven Bells (which second album, a lot less good than the first one, is not present in my top).

> Easy

> A Night With Trees


#22 - LCD Soundsystem - This Is Happening [DFA]

Beaucoup l'ont placé dans leur Top 10. S'il n'y figure pas chez moi, le dernier album de James Murphy est loin d'être le pire.
A lot of blogs have put it in their Top 10. If he's not in here, the last album of James Murphy is far from being the worst of his career.

> Drunk Girls

> You Wanted A Hit

> Home


#21 - Amiina - Puzzle [Ever]

Ces 4 filles islandaises sont multi-instrumentalistes et amies proches des Sigur Ros. Rejointes par 2 mecs pour le live et cet album, elles ont donné un petit frère tout à fait honorable à leur premier opus Kurr.
This 4 Icelandic girls are multi-instrumentists and close friends of Sigur Ros. Joined by 2 guys for the live show and this album, they gave a very nice little brother to their first try Kurr.

> Over And Again

> What Are We Waiting For?

Top Albums 2010 : Honorable Mentions

Ouais je suis plutôt en retard sur ce coup là, tous les sites dignes de ce nom ont déjà publiés tout ou partie de leurs tops de l'année. Mais après tout, elle n'est pas finie, qui sait si une petite merveille ne va pas sortir dans les 15 jours qui viennent avant 2011? Il est vrai que plus rien ne sort vraiment depuis fin novembre, question de marketing, passé le début du calendrier de l'Avent tout le monde est en mode Noël et chansons qui vont avec.
Mes tops arriveront petit à petit sur le site, en commençant par le top albums, puis singles et enfin remixs (avec peut-être vidéos et concerts en méga méga bonux, mais là il faudrait vraiment que je me sois sorti les doigts du cul). Si j'arrive à boucler ça avant le 1er janvier vous pourrez au moins me féliciter, à défaut d'approuver mes classements!

Well I'm a bit late on this, every blog or site has already published all or parts of their tops of the year in music. But, hey, the year's not even finished, who knows if a sweet thing couldn't be released in the next 15 days? Actually nothing's been released since end of November except Christmas song and Best Ofs and probably nothing will be anymore.
My tops will come out step by step on the blog, beginning with my Top Albums, then Singles and finally Remixes (maybe also Videos and Gigs as a mega bonux, but don't expect too much). If I manage to publish it all before Jan 1st, hope you will applause even if you don't like my choices!

Commençons tout de suite avec les albums que je n'ai pas pu classer dans mon Top 30 (il y a un moment où il faut faire des choix), ce sont pour la plupart des albums sur lesquels j'ai accroché mais sans plus, des bonnes idées sur 2 ou 3 chansons puis le vide, voire juste des albums gentils dans leur ensemble, trop gentils pour rentrer en compétition avec mes têtes de gondoles. Alors pour faire simple, voilà les 15 albums honorablement mentionnés, et leurs 2 ou 3 chansons marquantes.

Let's begin with albums I was unable to rank on my Top 30, most of them are releases I liked without being marvellous, good ideas on 2 or 3 songs and then nothing, or even a whole album a little bit sweet, too sweet to compete with my best of the year. So, to be light, here are the 15 albums with honorable mentions, and their 2 or 3 interesting songs.


AaRON - Birds In The Storm [Cinq7/Wagram]

> Rise


> Seeds Of Gold


Caribou - Swim [City Slang]


>  Jamelia



Crystal Castles - Crystal Castles [Last Gang Records]

> Celestica


> Baptism


> Suffocation



Daft Punk - Tron Legacy OST [Walt Disney]

> The Game Has Changed




> TRON Legacy (End Titles)



Deerhunter - Halcyon Digest [4AD]

> Desire Lines


> Helicopter



Gorillaz - Plastic Beach [Parlophone/Virgin]


> Stylo (feat. Bobby Womack & Mos Def)



Hot Chip - One Life Stand [EMI]

> One Life Stand


> Take It In



Kele - The Boxer [Wichita]

> Tenderoni


> Everything You Wanted


Kid Cudi - Man On The Moon 2 : The Legend Of Mr Rager [GOOD Music]

> Mojo So Dope


> Erase Me (feat. Kanye West)



Liars - Sisterworld [Mute]




Ratatat - LP4 [XL Recordings]

> Alps


> Drugs


> Mandy


The Courteeners - Falcon [Polydor]

> Take Over The World


> Cross My Heart & Hope To Fly


> You Overdid It Doll


The Tallest Man On Earth - The Wild Hunt [Dead Ocean]

> King Of Spain


> A Lion's Heart


> Kids On The Run



Two Door Cinema Club - Tourist History [Kistuné]







Underworld - Barking [Cooking Vinyl]

> Always Loved A Film


> Between Stars

Concours FNAC "Attention Talents Live"

Non, la FNAC n'est pas qu'une vitrine géante pour la culture mainstream, eux comme vous ont aussi des coups de coeur pour des jeunes pousses de la musique française et vous le font savoir à coup de stickers "Attention Talent" sur certains CDs. Pour la 2e fois, l'enseigne va plus loin et s'associe à la Flèche d'Or pour un concert spécial, uniquement sur invitations, réunissant la fine fleur du moment : Sly Johnson, rescapé du Saïan Supa Crew, qui a fait une entrée remarquée dans le monde du jazz avec son dernier album 74, intitulé ainsi en l'honneur de son... année de naissance, mais aussi numéro clin d'oeil à Madjo (native de la belle Haute-Savoie) qui elle mêle chanson française, soul et pop dans sa musique. Rescapés aussi, les deux membres de Jamaica, pas tant nostalgiques de feu-Poney Poney et créateurs d'une fusion éléctro-rock teintée de U2 et de LSD. Le clou de la soirée sera sans aucun doute la performance de The Bewitched Hands, formation rémoise composée de 6 âmes en peine qui transforment tout le chagrin qu'elles touchent en parfait hymne salvateur. Enfin, le duo Cocoon, fort de sa renommée internationale, fera une apparition en tant que special guest pour montrer à tous ces jeunes que même dans un marché français en crise, on peut encore s'en sortir et surtout vendre une centaine de milliers d'albums sans être un Grégoire!


A cette occasion, Random Trax vous fait gagner 3 compilations digitales en partenariat avec la FNAC!
Pour cela, répondez simplement aux 3 questions ci-dessous par mail à randomtrax@gmail.com avec comme sujet "Concours FNAC" avant Lundi 20 Décembre à 20h!

1) Quel était le pseudo de Sly Johnson à l'époque de Saïan Supa Crew?

2) Citez le nom d'au moins un des 2 fameux producteurs de l'album de Jamaica.

3) Quel était le nom complet des Bewitched Hands avant de le raccourcir?

Question subsidiaire (pour départager les ex-aequos) : Selon vous, combien de personnes vont participer à ce concours?


Tracklist :


1. Sly Johnson - Hey Mama
2. Sly Johnson - Don't Justify Yourself
3. Sly Johnson - (You Are A) Star
4. Madjo - Le Nid des 100 soucis
5. Madjo - Another Day
6. Madjo - Cracheur de feu
7. The Bewitched Hands - Sea
8. The Bewitched Hands - Happy With You
9. The Bewitched Hands - Work
10. Jamaica - I Think I Like U 2
11. Jamaica - Secrets
12. Jamaica - Jericho
13. Cocoon - Comets
14. Cocoon - Dee Doo

Check that T.U.F.F.

Hier est sorti en digital le T.U.F.F EP (The Unfinished Feadz Fairytale EP). Estampillé ED043 quand il sera disponible en vinyle lundi prochain, ce 13e(!) EP de l'année 2010 chez Ed Banger Records est bien parti pour être le plus à même de faire danser les foules. Si Feadz n'est (de loin) pas le plus connu de l'écurie, c'est (de loin) le meilleur DJ quand il s'agit d'enchaîner les vinyles pour faire bouger les kids.
Vous me direz, 8 titres c'est plutôt un mini-album, mais ça pourrait bien être un album complet que ça ne déplairait à personne tant la prod est de qualité sur ce 3e essai de Fabien Pianta chez Ed Banger. Après un début de carrière chez BPitch Control puis les Happy Meal et P*M*N*B (People*Money*Numbers*Business) EPs chez Pedro, celui qu'on appelle souvent Zdeaf a muri et, à bientôt l'âge du Christ à sa mort, revient à ses premières amours : un melting-pot d'influences 80-90's, de Chicago-house au disco en passant par le hip-hop.
A première vue quelques titres ressortent du lot et devraient bientôt être entendus dans les DJ sets des grands de ce Monde : Place des T.U.F.F. par exemple, mais aussi The Ultimate, co-produit par Boys Noize ou même Dial A Tool.
Pour faire un tour d'horizon de l'EP avant de vous jeter sur votre porte-monnaie, L'Enregistreur a monté une très bonne vidéo teaser, un magnifique patchwork psychédélique qui à défaut de vous permettre de vous coucher moins con, a au moins le mérite de dénoncer le mauvais traitement que les chinois/américains font subir aux vaches sacrées hindoues/vieilles mémés ramollos.

>> Acheter The T.U.F.F. EP sur Itunes ou sur Beatport <<

Feadz on Myspace
Feadz on Twitter
Feadz on Facebook


Feadz_"Tuff"(video teaser) from L'Enregistreur



Feadz feat. Boys Noize - The Ultimate (Original Mix)

The T.U.F.F (The Unfinished Feadz Fairytale) EP has been released digitally yesterday. The 13th(!) EP of 2010 for Ed Banger Records will be available physically next monday and may be the most dancy of the year. If Feadz isn't the most known when it's time to deal with Ed Banger, he's probably the best DJ of the crew when it's time to spin some vinyls.
Yes, 8 tracks may be more like a mini-album, but it may even be a full album, nobody would be unhappy because the production on this third mini-thing from Fabien Pianta on Ed Banger is high quality. After his career started at BPitch Control, the man we sometimes call Zdeaf released the Happy Meal and P*M*N*B (People*Money*Numbers*Business) EPs on Pedro's label and now, aged nearly as Jesus when he died, he comes back to his first love : a melting-pot of 80's & 90's influences, from Chicago-house to disco through hip-hop.
Some tracks may hit your ears soon in the sets of the most famous DJs in the World : Place des T.U.F.F. for example, but also The Ultimate, co-produced by Boys Noize or even Dial A Tool.
To have a nice preview of the EP before buying it, L'Enregistreur made a very good video teaser, a magnificent psychedelic patchwork which won't help you to sleep being more brilliant, but definitely deserves a play for denouncing the bad treatment Chinese/American people inflict to Hindu crowned cows/washed-out grandmas.

>> Buy The T.U.F.F. EP on Itunes or on Beatport <<

Feadz on Myspace
Feadz on Twitter
Feadz on Facebook


------------------


Bonux : Carte Blanche feat. Kid Sister - Do! Do! Do! (Ed Banger Records) _ Video directed by Fafi & Yué.


Elekt'RhÔne 2010

Grosse innovation dans le monde de la nuit éléctro lyonnaise l'an dernier, le festival Elekt'rhône avait réunit près de 2500 jeunes au Double Mixte, venus pour danser aux sons de groupes comme Minitel Rose, Autokratz, Housse de Racket, DatA ou Kavinsky, au bénéfice du Téléthon.
Les étudiants de l'EMLyon remettent ça cette année dans une version encore plus éléctro, plus de guitares cette fois-ci, 4 duos ou artistes 100% platines vont retourner le parterre du DM vendredi soir avec comme objectif 2700 entrées.
Un line-up de qualité donc, avec en tête de file Cassius, les co-papas de la French Touch française (faudrait pas oublier les robots aussi), épaulés par la relève de l'éléctro : le toujours jeune Surkin de chez Institubes, dont le co-fondateur sera aussi présent en la personne de Teki Latex, rappeur de TTC et boss du label Sound Pellegrino. Enfin, un live des Petits Pilous, corses de leur état, mettra tout le monde d'accord : Le Téléthon vaut bien le coup qu'on danse toute la nuit.


Cassius - Brotherhood


Surkin - Fan Out


Les Petits Pilous - Bielle


Teki Latex - Dinosaurs with Guns (Canblaster Remix)

Cut Copy - Take Me Over

Les 4 kangourous de Cut Copy se sont fait discrets depuis la sortie de leur 2e album In Ghost Colours en 2008, s'enterrant dans un bunker dans le bush australien pour préparer leur 3e essai Zonoscope, qui sortira le 8 février dans le monde entier, toujours chez Modular, ce buisson ardent de groupes tous plus merveilleux les uns que les autres (Tame Impala, Bag Raiders, Wolfmother...). Après Where I'm Going, un titre "teaser" envoyé à leurs fans cet été, leur premier single officiel s'appelle Take Me Over et reprend les sons de synthés emblématiques qui ont fait la réputation du groupe.

Cut Copy - "Take Me Over" (Radio Edit) Premiere by modularpeople


Cut Copy - Where I'm Going

The 4 ozzies of Cut Copy have been very quiet since the release of their second album In Ghost Colours in 2008, hiding in a bunker lost in the middle of the Australian bush to record their third one, Zonoscope, which will be out on February the 8th all over the world, one more time through Modular Records, great label for marvellous austral acts like Tame Impala, Bag Raiders, Wolfmother... After Where I'm Going, a teasing track sent to all their fans during the summer, their first official single is called Take Me Over and brings back to life the wonderful synth sound which made them famous.

[Live report] The Amplifetes @ La Machine

C'est devant une Machine à moitié pleine et difficilement chauffée par les franco-danois d'Elektrisk Gonner que les Suédois de The Amplifetes allaient faire leur seconde apparition dans notre capitale.
Derrière le rideau, 4 blanc-becs pailletés commencent à distiller leur éléctro-pop mielleuse, d'abord sur une ballade gentillette en territoire scandinave (froideur hivernale nous voilà), au grand dam du public qui est chaud bouillant pour esquisser quelques pas de coupé/décalé.
Heureusement, la troupe de l'homme hippie-barbu n'a pas besoin de se faire prier et mets les watts dès la 2e chanson, l'éclair lumineux en fond de scène pouvant en témoigner. Poussés par la foule assoiffée de beats et joliment accompagnés par des vidéos psychédéliques, les Amplifetes vont dérouler le fil de leur show au gré de nombreux petits tubes, que je ne saurais vous retranscrire ni dans leur intégralité ni leur chronologie : du grand (et nouveau single) Blinded by the Moonlight au petit Fokker, en passant par un It's my Life à l'écho pas très calé ou le méga tube qu'est Somebody New, ce show électrique nous aura permis de suivre les pérégrinations de nos Scandinaves en musique, avec en premier bonus une version ultra dansante de WhizzKid qui m'aurait bien retourné la tête si j'avais été en forme, et en bonus bonux un rappel innovant agrémenté d'une reprise de Robert Plamer, suivie d'une version géniale de There She Walks pour un final über-cool : une agréable manière de conclure une performance que toute la salle aura apprécié, le barbu ayant pris la peine cette fois-ci d'échanger plutôt bien avec son public (contrairement à leur perf au festival Scopitone en septembre?), en anglais et en français.

Setlist :

Intro
A Million Men
Fokker
Maxine
Blinded by the Moonlight
When the Music Died
It's My Life
There Will Never Be Another One
Whizzkid
Somebody New
It Can't Rain All the Time
---
Johnny & Mary (Robert Palmer cover)
There She Walks



THE AMPLIFETES - Blinded By The Moonlight (Clip officiel)

Festival Les Inrocks Black XS

En guise de hors d'oeuvre mercredi, la 7e édition de la "Kitsuné Maison en Vrai!" à la Boule Noire (réserver) nous propose School Of Seven Bells, le duo Brooklynois qui ravit mes oreilles d'amateur de post-rock avec ses 2 premiers albums, mais aussi les anglais à fort potentiel de Clock Opera qui viennent de sortir leur 1er EP d'éléctro-pop ainsi que les belgo-londoniens de Gold Future Joy Machine.

Jeudi on ira voir Midlake et Beach House à la Cigale (réserver) tandis qu'Anna Calvin et Darwin Deez s'essaieront à la Boule Noire (c'est complet). En aftershow au Bus Palladium, on ira boire un coup en regardant Wagner et Outlines faire tourner quelques disques.

Vendredi soir, la Cigale affiche une line-up appétissante avec The Drums, Carl Barat et Surfer Blood, malheureusement c'est déjà complet. On se rabattra sur la Boule Noire (réserver) pour aller écouter Anoraak jouer son premier album, sans oublier le flow de Theophilus London et l'éléctro des barrés de Manchester, les MAY 68. Au Bus ce soir là, Zombie Zombie (Etienne Jaumet/Neman de Herman Düne) et plein d'autres gens biens chaufferont la piste de danse.

Samedi, la Cigale est tout aussi complète pour accueillir The Coral, les excellents Local Natives, les californiennes de Warpaint, les québécois de La Patère Rose et les gagnants du CQFD 2010, les Young Michelin. A la Boule Noire (réserver) on ira voir Stornoway, Django Django et Young Man. Au Bus Palladium, Woodkid, Pilooski et Mouloud Achour (entre autres) seront là pour mettre l'ambiance.

Dimanche soir, dernier soir à la Cigale (réserver) avec Kele (chanteur de Bloc Party, mais tout seul), Monarchy, Villagers, Cascadeur et monsieur Katerine en special guest.
Lundi, pour clôturer cette édition 2010, c'est au Zénith (réserver) qu'il faudra être pour danser au son de la voix de James Murphy et son groupe LCD Soundsystem, mais aussi dodeliner gentiment sur les chansons des Bewitched, dodeliner plus férocement sur du Jamaica et finalement s'exploser la tête contre une noix de coco en écoutant les Is Tropical.


Sacré programme! Toutes les infos supplémentaires sont ici.

The C-Mixtape by Joseph

Un petit rappel du concept des Alphabet Mixtapes : Je choisis des morceaux que j'aime dans ma bibliothèque sonore, commençant tous par la même lettre et dans des genres musicaux totalement random, puis je les soumet à un artiste qui doit les mixer entre eux.
N'hésitez pas à la télécharger, la graver sur un CD et rythmer vos trajets maison-boulot!

Joseph c'est qui? Un inconnu pour vous tous, un australien fan de la période 1970-80 qui fait partager sa passion sur son blog Hey Jo, un condensé de photos, pochettes de disques et autres vidéos sorties tout droit de cette période où les garçons avaient des fleurs dans les cheveux et les filles le signe "peace and love" tatoué entre les seins.

Précédentes éditions :
The A-Mixtape by Flashworx (Official.fm)
The B-Mixtape by Cadillac (Souncloud)

'C' Mixtape by Random Trax

1. Gary Numan - Cars (Motorway Mix)
2. David Rubato - Circuit (Aeroplane Remix)
3. Modjo - Chillin (Buffalo Bunch Remix)
4. Phoenix - Consolation Prizes
5. Air - Californie
6. Blondie - Call Me

A short reminder of what Alphabet Mixtapes are : I choose a bunch of tracks I like among my music library, all beginning with the same letter and in random styles, then I submit it to an artist for him to mix it.
Don't hesitate to download it, burn it and listen to it while driving from home to work!

Joseph Who? Unknown for you, Joseph's an Aussie fond of the 70's and 80's and sharing his love for this period on his blog Hey Jo, a mix of pics, artworks and vids out from this era when the boys had flowers in their hair and the girls had the "peace and love" tattoo between their boobs.

Previous mixtapes :
The B-Mixtape by Cadillac (Souncloud)

Eat More Cake

Eat More Cake c'est 4 anglais qui forment un groupe difficile à placer dans un genre musical. Se classant eux-même dans la catégorie "éléctronique down-tempo", ils brassent des influences multiples, autant pop que hip-hop. Pas de moule prédéfini donc, chose plutôt rare pour un cake.
Le morceau Underwater en particulier est un petit tube en puissance, avec son piano qui te reste dans la tête, un morceau relaxant idéal pour un dimanche. La montée des violons autour de la 3e minute, associée à ce choeur féminin qui te réchauffe le palpitant, c'est tout ce qu'on demande à un gâteau qui sort du four : un coeur moelleux ou fondant, avec un nappage sucré et une chaleur qui te réconcilient avec l'ambiance des rues parisiennes à la mi-octobre.

Ecoutez l'album Climb The Ladder, Live The Dream en streaming sur le site officiel du groupe

Underwater by Eat More Cake

Eat More Cake are a four-piece band which music style's a bit hard to classify. They pretend to be playing "electronic down-tempo" but are also creating songs from pop to hip-hop. No tin, kind of rare for a cake, isn't it?
The song Underwater is what I like the most in their music, with a nice piano sound sticking to your mind, a relaxing tune ideal for a Sunday afternoon. The violins rising around 3:00, associated to a warm female choir, it's everything we ask to a cake just out from the oven : a soft or melting heart, with a lot of sugar and the perfect heat to reconcile you with the cold atmosphere of the Parisian streets on mid-October.

Listen to the whole Climb The Ladder, Live The Dream album on the band's official website.

Live report : We Have Band + Of Montreal @ La Cigale

Il y a deux sortes de premières parties : celles que tu écoutes négligemment en tapant du pied, attendant patiemment (ou pas) l'arrivée de la tête d'affiche sur scène et celles qui t'envoient une décharge de tubes dans les jambes, si bien que quand la tête d'affiche arrive, t'es cuit.
We Have Band, c'est l'exemple parfait pour illustrer le 2e cas : de gauche à droite, Darren, Dede et Tom, 3 anglais éléctriques, repérés par Kitsuné puis signés par Naïve pour leur 1er album.
Sur la scène de la Cigale jeudi dernier, on les a vus tour à tour concentrés dans leur show ou emplis d'une transe communicative, enchainant les tubes avec une passion frénétique.
Après avoir raté l'intro pour cause d'arrêt au bar (boire ou introduire, il faut choisir), je m'immisçais dans la foule juste à temps pour le début de Divisive et en aucun cas je n'aurais voulu qu'on me sorte de là. Et puis pourquoi partir alors qu'on vient d'arriver, et que justement le groupe s'apprête à nous expliquer ce qui les a poussé à jouer ensemble et à hurler Hear It In The Cans sur tous les toits anglais (et un peu français aussi puisque c'est comme ça que je les ai découvert il y a 2 ans)?
Il faut avouer qu'on rêverait d'entendre plus souvent des mélodies si efficaces. Un peu comme sur WHB malgré son nom plus proche d'une drogue que d'une chanson (comment ça c'est les initiales du groupe??) ou sur leur premier vrai « tube » qui consiste plus ou moins en un ping pong entre les 3 membres du groupe, la balle étant un mot repris en choeur par toute la salle : OH !
Vous l'aurez compris, après avoir essayé de suivre le déhanchement envoutant de Dede dans sa combi intégrale sur Time After Time et avoir scandé « This song don't break don't make me » sur Honeytrap, je suis ressorti épuisé mais comblé, convaincu qu'acheter l'album des We Have Band en vinyle était la solution idéale pour ma discothèque.


(Click to enlarge)


There are two sorts of supporting band : the one you listen with one ear, hardly moving your toes, waiting patiently (or not) for the big name of the night to come and play, and the one that absorb all your attention, sending you an overdose of tunes to shake your legs, and when the bigger band comes, you're more tired than after having sex.
We Have Band is the perfect example to illustrate the second case : from left to right, Darren, Dede and Tom, 3 electrical English friends, found by Kitsuné then signed by Naïve for their first album.
At La Cigale last thursday, in Paris, they have shared with us so much energy, singing with a frantic passion.
I missed the intro because of a stop by the bar, then infiltrated myself in the crowd, just in time for the beginning of Divisive, and at this point noone would have been able to take me out. And why would have I left just when the band was about to (try to) explain us why they teamed up together and shouted out loud Hear It In The Cans all over England (and a little over France too because that's how I discovered them back in 2008)?
I have to admit I dream of hearing these kind of effective melodies more often in France. Like on WHB, despite a name of drug (what? Band's initials, seriously?), or on their first « real » tune which is kind of a tennis table game between the 3 band members, the ball being a word yelled by all the crowd : OH!
You might have understand my feelings, after having tried to follow the fascinating moves of Dede's hips during Time After Time and having shouted « This song don't break don't make me » on Honeytrap, I was totally exhausted but so pleased, convinced that buying the WHB LP would be the best thing of the week for my music library.

Pendant l'entracte, un rapide sondage dans les premiers rangs m'apprenait que la majorité des gens présents étaient venus pour la tête d'affiche, n'ayant pour la plupart jamais entendu parler de la 1ere partie. Bien mal leur en a pris, ils n'ont même pas pu s'échauffer pour le show survolté d'Of Montreal! D'ailleurs, peu après l'apparition de Kevin « Barge » Barnes et ses musiciens (sans oublier ses monstres sortis d'on ne sait où), une jeune anglaise déchirée, la bouche pâteuse, se retournant sur la foule encore apathique, demandait à son amie défoncée comment était-ce possible que ces « f*cking Froggy bastards » (non traduit pour des raisons évidentes) ne soient pas entrain de sauter dans tous les sens. On vous avait pourtant prévenu à l'école, TOUJOURS s'échauffer avant de faire du sport!
Mais le réveil des grenouilles bâtardes n'a pas tardé à se faire sentir, à peine le temps que les deux clowns préposés à l'échangisme (vestimentairement parlant) fassent les guignols en SuperCoq mitrailleur, singe en pyjama, échiquier géant ou encore chose innommable et pustulante. A ce moment là du concert, Barnie et ses amis, déguisés en Barbie et ses mariachis, avaient déjà chantés 4 ou 5 chansons puisées dans leurs deux précédents albums, Hissing Fauna et Skeletal Lamping, ainsi qu'une ou deux de leur... 10e album, False Priest, sorti il y a quelques semaines. Apparemment suffisant pour lancer les premiers pogos. N'étant pas un grand adepte de ces déclarations d'amour un peu brutales, je me retirai alors derrière l'ingé son, avant de suivre Darren des WHB au 2e étage qui était censé être fermé. Point de vue idéal pour apprécier un concert de félés et les slams successifs d'abord d'un guitariste moustachu, qui continuait de jouer sans compter, instrument branché ou pas, puis d'un des deux échangistes cette fois vêtu d'une combinaison rouge bordeaux, tandis que l'autre était déguisé en joli cochon rose : devait-on y voir un hommage à Weezer et son « Pork and Beans » ?


(Click to enlarge)


Of Montreal is a band I don't know that well, whereas the short survey I made during the quart d'heure of silent between the two gigs taught me more than half the crowd was there for them and had never heard of WHB. I was so sorry for them, they couldn't warm up correctly for the second part of the night! Dealing with this, a few moment after Kevin « Barnie » Barnes and his bandmates (not forgetting these bizarre monsters coming from nowhere) came on stage, a young and drunk English girl, mushy mouth, looking at the apathetic but massive crowd, asked to her drunk friend how it was possible all these « f*cking Froggy bastards » were not already jumping all over the place. The sport teacher told you at school, ALWAYS warm up!
But the late arousal of all these Froggy bastards was about to come, after the two swinging dudes (well, only dealing with clothes, nothing sexual there) had successively become SuperRouster, pyjama monkey, giant chessboard or even awful Things. At this point of the show, Barnie and his band, also known as Barbie and her friends, had already sung 4 or 5 songs from their two previous albums, Hissing Fauna and Skeletal Lamping, and one or two from their... tenth album, False Priest, released a bunch of weeks ago. It looked like it was enough for the front-scene-elbow-battle to begin. Not being an adept of these brutals love declarations, I left and found refuge behind the sound engineer, then I followed Darren (from WHB) on the balcony (supposed to be closed, yes). Ideal point of view to appreciate this crazy gig and the several stage diving and crowd surfing, from a moustache-wearing guitarist who kept playing, wired or not, to one of the two swinging dudes wearing red-wine-coloured overalls while the other was disguised in a pretty pig : was it an hommage to Weezer's « Pork and Beans » ?

Bonus

Through the satellite mind

Haaaa la pop fringante des Two Door Cinema Club. Si vite au top, déjà presque oubliée. Enfin, pas tant que ça, je suis mauvaise langue. Mais bientôt remplacée par des ovnis polaires? C'est possible.
Satellite Stories c'est 4 finlandais non signés plus habitués à jouer à la baballe avec des phoques du côté d'Oulu qu'à monter sur scène. On a même cru les voir s'adonner à des représentations de catch avec des ours polaires déguisés en Macho, Macho, Macho Man.
Alors qu'on pourrait s'attendre à de la musique plutôt froide venant d'une région qui l'est, c'est le phénomène inverse qui se passe : ces messieurs (et on pourrait même étendre à toute la Scandinavie avec The Knife, Royksopp, The Sounds, Miike Snow, Robyn... et j'en passe) nous pondent des tubes tous chauds et tous frais comme les croissants du matin, des chansons catchy qui te donnent envie de remuer ton popotin dans l'igloo-discothèque en attendant l'aube, qui se lèvera peut-être, dans quelques mois. Une sorte de réaction chimique pour se protéger de la morsure du vent, un condensé d'atomes crochus créant une chaleur ambiante qui monte à la tête? Mieux que l'alcool, les Satellite Stories!
Allez, musique maestro!


Satellite Stories - Kids Aren't Safe In The Metro


Satellite Stories - Mexico


Satellite Stories - Helsinki Art Scene


Remember Two Door Cinema Club? Grown fastly, but not far from being already forgotten. Well, I'm silly, not really, but soon to be replaced by polar UFOs? That's possible.
Satellite Stories are 4 Finnish guys, unsigned and more used to play with earless seals next to Oulu than jumping on the scene. Some even tell they saw them wrestling with polar bears looking like Macho, Macho, Macho Man.
While we could expect some cold music from a cold country, a bizarre phenomenon is happening : these guys (but also The Knife, Royksopp, The Sounds, Miike Snow, Robyn... and many more) are creating some hot and fresh tunes, just like the morning croissants, catchy songs making you shaking your ass into the disco-igloo till dawn, which won't probably come before months. Kind of a secret chemical reaction to protect yourself against the cold wind, something creating an ambiant heat rising to your brain? Better than alcohol, here comes Satellite Stories!


Satellite Stories on Myspace

Agenda

15.03.2012
M83
@ La Cigale, Paris

Find Random Trax on

Send me your track

Membres

Libellés

65daysofstatic (2) 80kidz (1) A-Trak (1) AaRON (1) Ace Out (1) Aeroplane (3) Air (1) Airship (2) Alex Gopher (1) Alex Metric (2) Alexfeel (2) Allure (2) Amiina (2) Amy MacDonald (1) Amy Meredith (1) Andreas Johnson (1) Animal Collective (2) Anne Dudley (1) Annie (1) Anoraak (1) Arcade Fire (2) Arms (1) Arno Cost (1) Au Revoir Simone (1) Auto (1) AutoKratz (2) Axwell (1) Bad Lieutenant (1) Bag Raiders (1) Bandit (4) Bat For Lashes (1) Beach House (1) Beaufort (1) Beni (1) Bestrack (1) Beyond Deep (1) Birdy Nam Nam (2) Black Kids (1) Bloc Party (1) Blue Man Group (1) Bombay Bicycle Club (1) Bonobo (1) Boomkat (1) Boys Noize (7) Breakbot (1) Brodinski (1) Broken Bells (1) Bugged Out (1) Cadillac (3) Caesars (1) Calvin Harris (5) Caribou (1) Cassius (2) Cazals (1) Cécile (1) Chairlift (1) Chilly Gonzales (1) Choo Choo (1) Chromeo (1) Claudio Gizzi (1) Clock Opera (1) Cloud Cult (1) Cold War Kids (1) Coldplay (1) College (3) Cosmonaut Grechko (1) Crookers (1) Crystal Castles (2) Cullen (1) Cut Copy (2) cybe (1) D/A/D (1) Dada Life (1) Daft Punk (5) Dan Black (1) Danger (2) Danton Eeprom (1) DATA (3) David Lynch (1) Daze (1) Deerhunter (1) Delorean (1) Delphic (5) Designer Drugs (1) Diamond Cut (1) Digitalfoxglove (1) Digitalism (1) Dimes (3) Dirty South (1) DJ Mehdi (1) Does It Offend You Yeah? (2) Dutch Uncles (1) Earl Grey (1) Eat More Cake (1) Edwin Van Cleef (1) Efterklang (1) Egyptian Hip Hop (1) Ellie Goulding (4) Empire Of The Sun (1) Eric Prydz (1) Erol Alkan (2) Euphorie (1) Evan Voytas (1) Everything Everything (1) Expatriate (1) Explosions in the Sky (1) Fake Blood (1) Fanfarlo (1) Fare Soldi (1) Feadz (1) Fear of Tigers (2) Fenech-Soler (1) Fever Ray (1) Fischerspooner (1) Flashworx (9) Foals (5) Four Tet (1) Frankmusik (1) Freak You (3) Fred Falke (4) French Horn Rebellion (1) Friendly Fires (1) Fuck Buttons (1) Futurecop (3) Futureflashs (1) Ghinzu (2) Gigamesh (1) Give Me A Kiss (1) Glastonbury (1) Gold Panda (1) Gonzales (2) Gorillaz (2) GOS (1) Gossip (2) Groove Armada (1) Gui Boratto (1) Gunstar (1) Hanni El Khatib (1) Harlem Shakes (1) Heads We Dance (1) Holy Ghost (1) Hot Chip (2) Housse de Racket (1) Hurts (1) I'm From Barcelona (1) IKKI (1) Interpol (1) jj (1) Jo Rose (1) Jonsi (2) José Gonzalez (1) Joseph (1) Jupiter (1) Just Jack (3) Justice (2) Justin Faust (2) Kaiser Chiefs (1) Kanye West (2) Kap Bambino (2) Kavinsky (2) KeepReal (1) Kele (1) Kid Cudi (1) Kids At The Bar (3) King Charles (1) Kings of Leon (2) Kirstenana (1) Kitsuné (2) Klaxons (2) Kn1ghT (1) Kraftwerk (1) La Roux (1) Ladyhawke (2) Ladytron (1) Land of Talk (1) Lapse (1) Late of the Pier (1) Lazercat (1) Lazy Flow (1) LBCK (1) LCD Soundsystem (2) Le Corps Mince de Françoise (2) Les Petits Pilous (1) Liars (1) Lifelike (2) Lily Allen (1) Little Boots (1) Loney Dear (1) Love and Disaster (1) M.Ward (1) M83 (1) Maethelvin (1) Main Square Festival (5) ManandMan (1) Mando Diao (1) Marina and the Diamonds (2) Mashed Paper Klub (1) Maxime Dangles (1) Melodium (1) Memory Tapes (1) Metric (1) MGMT (2) Miami Horror (2) Midnight Club (1) Midnight Juggernaughts (1) Midnight Juggernauts (1) Miike Snow (3) Mika (1) Mille (1) Mindwalk (1) Minitel Rose (5) Miss Wonder (1) Mito (1) Moby (2) Mogwai (2) Mondkopf (2) Monegros Festival (1) Monsieur Adi (6) Multipac (1) Mumford and Sons (1) Muse (1) My Awesome Mixtape (1) My Heart Belongs To Cecilia Winter (1) Mylo (1) naive new beaters (1) Neo Tokyo (1) NightWaves (2) Nil Hartman (1) No1Else (1) Norman Doray (1) Of Montreal (2) Official Secrets Act (1) OK Go (1) One Republic (1) Où Est Le Swimming Pool (1) Overthrill (1) Para One (1) Passion Pit (4) Paul (2) Pendulum (1) Pete Herrs (2) Peter Bjorn and John (1) Phenomenal Handclap Band (1) Phillip Martell (1) Phoenix (7) Placebo (1) Plasticines (2) PNAU (3) Poka (1) POND (1) PV Nova (1) PVT (1) R3set (1) Radiohead (1) RAFALE (1) Ratatat (1) Redial (3) Redlight (2) Reni Lane (1) Romano Musumarra (1) Rondo Veneziano (1) Royksopp (4) Russ Chimes (4) Sarah W_Papsun (1) Satellite Stories (1) SayCet (1) sayem (1) School of Seven Bells (2) Sebastian Ingrosso (1) Shout Out Louds (2) Shuttle (1) Sigur Ros (1) Siriusmo (1) Soulwax (1) St. Vincent (1) Stardust (1) Steed Lord (1) Stevans (1) Steve Angello (1) Sufjan Stevens (2) Supermode (1) Surkin (1) Swedish House Mafia (1) Take Me Home (1) Tame Impala (1) Team Ghost (1) Teddybears Sthlm (1) Teki Latex (1) The Amplifetes (3) The Bewitched Hands On The Top Of Our Head (2) The Big Pink (1) The Bloody Beetroots (2) The Cardigans (1) The Chemical Brothers (1) The Courteeners (1) The Dirty Tees (1) The Drums (1) The Freelance Whales (1) The Killers (1) The Kissaway Trail (1) The Kiwi's (1) The Knife (1) The Mummers (1) The Noizy Kids (1) The Party Circuit (1) The Phantom's Revenge (3) The Rapture (1) The Raveonettes (1) The Soft Pack (1) The Sound of Arrows (1) The Sounds (1) The Tallest Man On Earth (1) The Temper Trap (2) The Ting Tings (1) The Twelves (4) The Verve (1) Thunderheist (1) Tits and Clits (1) Toomy Disco (1) Toxic Avenger (1) Tr2n (1) Two Door Cinema Club (3) Underworld (1) Valérie (3) Vampire Weekend (6) VIKING (1) Villains (1) Villeneuve (1) Vincent Moon (1) Visitor (1) Vitalic (1) Walter Sobcek (1) Washed Out (1) Wave Machines (1) We Are Electro Kids (1) We Are Tokyo (1) We Have Band (1) We Love Machines (1) We Plants Are Happy Plants (1) Who Made Who (1) Worship (2) Yann Tiersen (1) Yeah Yeah Yeahs (1) Yeasayer (2) You Say Party (1) YounGunz (1) Yuksek (3)