I ♥ Sweden Vol.2 : Pøp Ðå Røck


Deuxième volet de cette série, cette fois-ci je vais m'intéresser à l'émergence de l'indie/pop/rock suédoise dans le paysage mondial. En commençant par Andreas Johnson, qui n'est certes pas le plus émergent mais surement le plus productif de tous les artistes suédois avec à son actif près d'un album tous les deux ans depuis 1995. Andreas Johnson, même si son nom ne vous dit rien, vous le connaissez à travers une célèbre pub du PAF, j'ai nommé Nutella, où son tube Glorious rythme la course du petit garçon à l'avion orange.








Andreas Johnson - Glorious

Contemporains de Johnson, The Cardigans se sont fait connaître grâce à leur apparition dans la bande son du film Roméo + Juliette avec le titre Lovefool, touchant une nouvelle fois le succès deux ans plus tard avec My Favourite Game.

Une chose frappante est le fait que sans télévision on connaîtrait beaucoup moins d'artistes suédois. En effet, le groupe de rock alternatif Caesars, dont les trois premiers albums sont sortis dans un anonymat complet en dehors de Suède, s'est retrouvé au devant de la scène internationale quand son morceau Jerk It Out est devenu la musique de la pub Apple pour l'iPod Shuffle. The Perishers ne dérogent pas à la règle, s'étant fait connaître dans la saison 2 de la série américaine Newport Beach avec plusieurs titres dont Trouble Sleeping.

On en vient aux groupes formés plus récemment, avec le multi-instrumental et multi-artistes I'm From Barcelona, groupe composé par 29 musiciens emmené par Emanuel Lundgren, un suédois qui avait écrit de nombreux textes et qui a décidé de réunir ses amis et les amis de ses amis pour interpréter ses chansons ; ils furent ensuite repérés sur Internet grâce à leur clip et signés sur le label EMI dans la foulée. Parmi ces 28 amis d'amis, il y avait un certain Emil Svanängen aka Loney, Dear dont j'apprécie tout particulièrement le premier titre de son album Dear John sorti cette année, la chanson Airport Surroundings.








Loney, Dear - Airport Surroundings

Pour finir, le groupe le plus récent, Miike Snow, s'est formé en 2007 et a sorti son premier album en mai 2009. The Guardian a dit de leur musique que c'était la rencontre entre les norvégiens a-ha et les américains Animal Collective. Ce qui est sûr c'est qu'Animal est un tube, les remixeurs de la trempe de Crookers ou de Peter, Bjorn and John ne s'y sont pas trompés.



Second part of this Swedish review, this time I would focus on the tops of indie/pop/rock. Beginning with Andreas Johnson, certainly not the more recent but the most productive of all Swedish artists with one album every 2 years since 1995. Andreas Johnson was discovered in France with his track Glorious accompanying the race of a little child with an orange plane in a famous advertising for Nutella.








Andreas Johnson - Glorious

The Cardigans were discovered in the soundtrack of Romeo + Juliet with Lovefool, reaching again the success two years later with My Favourite Game.

A funny fact is that without television we would know less Swedish artists. Indeed, the alternative rock band Caesars, which released three albums only known in Sweden, jump on top of the international scene with Jerk It Out, which became the sound of the Apple advertising for the iPod Shuffle. The Perishers aren't breaking the rules, beeing discovered in the second season of the American show The O.C. with several tracks like Trouble Sleeping.

Now let's focus on more recent bands, like the multi-instrumental and multi-artists I'm From Barcelona, band composed with 29 musicians led by Emanuel Lundgren, a Swedish guy who wrote several lyrics and decided to join friends and friends of friends to sing it ; they became succesful on the Internet thanks to their video clip and then signed on the EMI music label. Among these 28 friends of friends, there was a man called Emil Svanängen aka Loney, Dear. I actually do appreciate the first extract from his last album Dear John released earlier this year, the song Airport Surroundings.








Loney, Dear - Airport Surroundings

To conclude, the most recent band, Miike Snow, was created in 2007 and released their first album in May 2009. The Guardian said Miike Snow's « coolly emotional pop suggests a-ha meets Animal Collective ». What's sure is that Animal (which video clip you can watch above) is an epic song, and remixers as Crookers or Peter, Bjorn and John surely understood it.

Fresh French stuff


Allez, pour ne pas oublier que la France est la plus grande nation de la musique électronique, prenez du plaisir à écouter l'Extended Remix de So Far Away From The Sea, le nouvel EP de Yuksek disponible sur Itunes, avec donc ce remix ainsi que celui du français Etienne Jaumet et des brésiliens The Twelves.








Yuksek - So Far Away From The Sea (Extended Remix)


Pendant ce temps-là le remix contest pour Libéra Me de Mondkopf bat son plein. On peut enfin écouter le remix des Noizy Kids, assurément le meilleur à quelques jours de la clôture des inscriptions. Ecoutez ici tous les autres remixs et votez pour votre préféré.



So, not to forget France is the biggest nation in the world when it's time to deal with electronic music, have some pleasure listening to the Extended Remix of So Far Away From The Sea, the new EP of Yuksek available on Itunes, with this remix and that of the French Etienne Jaumet and the Brazilians of The Twelves.








Yuksek - So Far Away From The Sea (Extended Remix)

However, the remix contest of Libera Me from Mondkopf is at his top. You can finally listen to the Noizy Kids remix above, sure to be the best as the contest will close his doors soon. Listen here to all other remixes and vote for your favorite.

I ♥ Sweden Vol.1 : Swedish House Mafia


La Suède, ce beau pays du nord de l'Europe, regorge d'artistes très talentueux. Entamé par le désormais légendaire groupe ABBA dans les années 70, le mouvement musical suédois n'a pas vraiment de porte-drapeau mais plutôt tout un tas d'artistes (dont on ne se doute souvent même pas qu'ils sont suédois) tant dans l'éléctro que le pop/rock. Un pays très productif au niveau musical que j'ai envie de vous présenter, en commençant par l'entité principale dans le paysage électronique de la Suède : la Swedish House Mafia. Ce nom n'est pas celui d'un groupe, pas celui d'un collectif non plus, juste un nom comme ça pour désigner Axwell, Steve Angello, Sebastian Ingrosso et Eric Prydz, même si ce dernier n'en fait plus vraiment partie depuis qu'il s'est exilé à Londres, en tout cas les 3 premiers cités ne tournent plus avec ce dernier. Pour faire court, Axwell aka Axel Hedfors a rencontré Sebastian Ingrosso dans un bar de Stockholm, ce dernier (Sebastian, pas le bar) étant le meilleur ami de Steve Angello. Eric Prydz, hé bien quant à lui, c'est... Eric Prydz, plus connu maintenant sous le pseudo de Pryda.








Axwell - Watch The Sunrise

Pour approfondir, je pourrais commencer par vous parler des productions d'Axwell par exemple, comme celle qui l'a fait connaître en 2004, Feel The Vibe, ou comme Watch the Sunrise en 2005 et I Found You en 2007, deux chansons aux sonorités très "j'ai envie de danser sur la plage". Mais il est en fait plus intéressant de parler de ses collaborations, qui sont ma foi presque plus connues que ses compositions. D'abord, le duo éphémère Supermode formé le temps de la chanson Tell Me Why avec Steve Angello en 2005. Un mélange de la musique de Smalltown Boy et des paroles de Why? (toutes deux de Bronski Beat) qui m'a fait siffloter de nombreuses fois je dois l'avouer. Steve Angello qui lui de son côté a composé entre autres Voices et Straight, les deux seuls morceaux qui m'ont vraiment marqué. La seconde collaboration d'Axwell qui a elle aussi été effective pour un titre seulement, c'est le duo AxEr formé avec Eric Prydz pour la chanson 1 2 3 sortie sur le label de Prydz en 2005.








Supermode - Tell Me Why

Vous arrivez toujours à suivre? Si c'est le cas, il me reste à vous parlez un peu plus d'Eric Prydz, Sebastian Ingrosso n'étant pas réputé pour des compositions en solitaire mais plus pour ses collaborations comme le duo Buy Now formé avec Steve Angello pour For Sale et l'excellent Body Crash. Eric Prydz, vous le connaissez-tous à travers son tube Call On Me (dont le clip est rempli de bimbos faisant de la gym) qui fut à la source d'une polémique dont la base était fausse. En effet, on lui reprocha d'avoir volé ce morceau au duo Together formé par Thomas Bangalter (des Daft Punk) et DJ Falcon, mais la vérité n'était pas là. Le morceau original, composé par un groupe inconnu, circulait sur Internet, mais le mixage étant mauvais Prydz a proposé à ce groupe de produire la chanson et de partager les droits avec eux. Cet original étant très joué par DJ Falcon dans ses sets, tout le monde pensait au nouveau Together car très similaire aux morceaux précédents (Together et So Much Love To Give). Après ce quiproquo, Prydz fut l'un des seuls à obtenir le droit de faire une reprise des Pink Floyd pour Proper Education en 2006. En 2008, il sort son single Pjanoo, qui m'a au moins autant marqué que Call On Me, étant musicalement très bon avec ce sample si particulier de piano qui reste dans la tête, et puis il faut avouer que les mini-danseurs iroquois du clip sont assez marrant!








Eric Prydz - Pjanoo

Ci-dessous, la présentation des soirées The Dark Forest par la Swedish House Mafia, tous les lundis de l'été au Pacha d'Ibiza.


Sweden, sweet Sweden, this beautiful North European country, has so much talented artists. Launched by the mythic pop band ABBA in the 70's, the swedish musical movement is represented by a lot of artists from various horizons as well in electro as in pop/rock. A very productive country I want to present to you, beginning with the main entity in this country's world of electronic music : the Swedish House Mafia. It's not a band's name, not a collective's name, just a « random thought » to introduce Axwell, Steve Angello, Sebastian Ingrosso and Eric Prydz, even if the last one isn't part of this Mafia anymore. To be short, Axwell aka Axel Hedfors met Sebastian Ingrosso in a Stockholm's bar, and this one (Sebastian, not the bar) was Steve Angello's best friend. Eric Prydz, it's... Eric Prydz, who you might know under the Pryda name.








Axwell - Watch The Sunrise

To deepen, I could deal with Axwell compositions for example, as the one who give him his first success in 2004, Feel The Vibe, or Watch the Sunrise in 2005 and I Found You in 2007, two « I want to dance on the beach » songs. Indeed it's much more interesting to deal with his collaborations, which are almost more succesful than his compositions. First, the Supermode duet created for the song Tell Me Why with Steve Angello in 2005. A mix between the Smalltown Boy music and the Why? lyrics (both from Bronski Beat) which made me whistle so many times, I must admit it. Steve Angello who composed, inter alia, Voices and Straight, two songs I appreciate a lot. The second Axwell's collaboration, also made for only one track, is the AxEr duet created with Eric Prydz for 1 2 3, released on Pryda (Prydz's musical label) in 2005.








Supermode - Tell Me Why

Are you still following? If you are, I've to deal a little more with Eric Prydz, Sebastian Ingrosso not being famous for his compositions but much more for his collaborations like the Buy Now duet created with Steve Angello for For Sale and the excellent Body Crash. Eric Prydz, you know him throughout Call On Me (yes, the video clip where a bunch of hot babes are training very hard) which gave birth to a big polemic. Indeed, he has been accused to have stolen the song to Together, a duet formed of Thomas Bangalter (from Daft Punk) and DJ Falcon, but the truth was elsewhere. The original track, composed by an unknown band, was very succesful on the Internet, but the mix wasn't very professional, so Prydz gave them some help producing this track and divided the trademarks. The original track being often played by DJ Falcon in his dj sets, everybody was thinking to the new Together because it was very similar with the previous songs (Together and So Much Love To Give). After this misunderstanding, Prydz was one of the few privileged persons to get the right to cover Pink Floyd for Proper Education in 2006. In 2008, he released Pjanoo, which makes me feel as good as Call On Me, with this so particular piano sample which stays in your head, and you must admit that these little dancing Iroquois are so funny!








Eric Prydz - Pjanoo

The video above is the presentation of The Dark Forest's nights performed by the Swedish House Mafia, each monday at the Pacha of Ibiza this summer.

DAFT PUNK IS BACK



2 ans qu'on attend un signe de Guy-Manuel de Homem-Christo et de Thomas Bangalter. 2 ans qu'on écoute en boucle Alive 2007 car comme tous on n'a pas pu aller voir ces monstres en live. 2 ans qu'on réécoute Homework, Discovery et Human After All, tout en essayant de se convaincre que les Justice sont aussi bons que les Daft Punk. Mais non, rien à y faire, on a besoin de Daft Punk pour se sentir bien. Alors quelle joie quand on appris que ces messieurs seraient les grands manitous musicologues de la suite de Tron, prévue pour 2011. 2011? Encore 2 ans sans les Daft Punk... Tout le monde sait que pour faire monter le buzz il faut dévoiler quelques miettes, avec cette vidéo de la Home of Tr2n, une salle présentant quelques artworks des motos du film et aussi un prototype en métal et en os d'une de ces motos. Rien ne serait complet si en fond sonore on n'entendait pas le premier extrait de la bande originale : 4 ans après la dernière composition de nos deux casqués, Daft Punk is back!


We have been waiting for something new from Guy-Manuel de Homem-Christo and Thomas Bangalter for 2 years. 2 years spent listening in loop to Alive 2007 because like everybody we couldn't see them performing live. 2 years spent listening to Homework, Discovery and Human After All, while trying to convince ourself that Justice are as good as Daft Punk. But no, we need Daft Punk to feel good. So what a big joy when we hear these awesome guys would be the men who'll compose the Tron 2.0 sountrack, which may be released in 2011. 2011? Two years more without Daft Punk... Everyone knows some goodies must be revealed to rise the pressure, here is an illustration with this video of the Home of Tr2n, a room where are presented some artworks of the motor bikes from the film and also a prototype of one of these lightning bikes. Nothing would have been complete without the first extract of the soundtrack : 4 years after the last composition of our two helmeted kings, Daft Punk is back!

I'm keen on riding Foals


Non je n'apprécie pas trop de chevaucher des poulains. Je voulais plutôt parler de Foals, un groupe anglais de math rock. Attention! Ne vous méprenez pas, ils ne font pas des maths en jouant de la musique. Non, leur truc serait plutôt de ne pas jouer dans les règles de l'art quand il est question de rock, mais plutôt de battre la mesure à un rythme effréné et pas très académique. Loin, très loin des sentiers battus, ils transmettent une énergie fantastique dans leur musique un peu rock, punk et éléctro à la fois. De la musique qui donne envie de sauter partout. Pour cette fois on se contentera d'écouter 2 extraits de leur discographie : Cassius, sorti il y a un peu plus d'un an sur leur premier album Antidotes, et Hummer, sorti en single un an plus tôt, mais qui est lui aussi un fabuleux antidote à la morosité. On attend avec impatience leur second album qui est déjà en préparation.








Foals - Cassius








Foals - Hummer

Hmm, I'm not so keen on riding foals. Indeed I wanted to deal with Foals, an English math rock band. Beware! Don't be mistaking, they're not studying maths while playing music. No, their hobby rather be not to follow rock's rules, but playing at a frantic and hypnotic rate. Far far away from usual paths, they spread a fantastic energy into their music a little rocky, punky and electro at the same time. Music that gives you the desire to jump and jump again. This time we're just gonna listen to 2 tracks from their discography : Cassius, released on their first album Antidotes one year ago, and Hummer, a single released one year earlier, which is also a fabulous antidote to moroseness. We're now ready to wait for their second album, which date of release should be announced soon.

I like to dis-cover


Haaa les reprises, ces petites pépites que les artistes se permettent de réaliser quand ils ont des coups de cœur (eux aussi ont le droit) pour le travail d'un de leur collègue... J'en ai justement quelques unes qui valent le détour, en commençant par l'artiste qui a le vent en poupe en ce moment, l'écossais Calvin Harris qui sortait son premier album en 2007 dans l'anonymat le plus total, le succès lui ouvrant ses portes cette année avec la sortie de son single I'm not alone, remixé entre autres par Deadmau5 et Tiestö. La surprenante reprise est venue de la boue anglaise, au festival de GlastonburyPendulum, un groupe australien de drum&bass, a joué une version survoltée de ce tube, que je vous laisse écouter en remerciant Bertrand de BF2D pour ses arrangements techniques. Et puis on retrouvera Harris très vite avec la sortie de son deuxième album le 17 août.








Calvin Harris - I'm Not Alone (Pendulum Cover @ Glastonbury)

Plus étonnant encore, c'est la reprise d'Idealistic, le premier single du jeune duo allemand Digitalism, par... Who Made Who, des danois allumés qui se targuent de faire du disco-punk, genre assez éclectique au demeurant. La rencontre de ces deux mondes mérite une écoute.








Digitalism - Idealistic (Who Made Who Re-Interpretation)

Pour terminer on revient en France avec l'égérie de 2009, j'ai nommé Yuksek, qui après avoir remixé des dizaines de titres et s'être fait lui même remixer, voit ses voisins rémois des ThE bEwItChEd HaNdS oN tHe ToP oF oUr HeAdS faire une version pop rock de son plus gros tube, le magique Tonight. Les reprises, c'est définitivement très sympa.








Yuksek - Tonight (The Bewitched Hands On The Top Of Our Head Cover)


Haaa covers, beloved covers, these little jewels released by artists who have fallen in love with the work of others artists... I've some of this stuff which deserves to be listened, beginning with an artist riding on the wave, the scottish Calvin Harris who released his first album in 2007, reaching the success this year with the single I'm not alone, remixed by Deadmau5 or Tiesto. The surprising cover came from the English mud, at the Glastonbury Festival where Pendulum, an Australian drum&bass band, played a high voltage cover of this track. We'll hear some new stuff from Harris very soon with the release of his second album on August 17th.








Calvin Harris - I'm Not Alone (Pendulum Cover @ Glastonbury)

Idealistic, which is the first single of the German duet Digitalism, is covered by... Who Made Who, a mad Danish band playing disco-punk. The meeting of this two different worlds deserves to be listened.








Digitalism - Idealistic (Who Made Who Re-Interpretation)

To conclude, a come-back in France with the « man of the year 2009 », Yuksek, after so many remixes and also being remixed, which is covered by ThE bEwItChEd HaNdS oN tHe ToP oF oUr HeAdS, a French band, transforming the magic Tonight into a great pop song.
Yes, covers are amazing.









Yuksek - Tonight (The Bewitched Hands On The Top Of Our Head Cover)

When you were young


On veut nous faire croire que le post-rock, ce genre qui détourne l'utilisation primaire des instruments, est un genre du futur (oui vous l'aurez remarqué, dans post-rock il y a le mot post). Voilà 20 ans que Blue Man Group nous prouve le contraire, à travers leur musique uniquement distillée en live. 20 ans que Phil Stanton, Chris Wink et Matt Goldman tapent sur des tuyaux, accompagnés par pas moins de 35 musiciens. Vous me direz ça fait un peu beaucoup 38 personnes sur une scène. J'ai dû oublier de préciser que ce contingent de musiciens est divisé en sept troupes, dont une basée toute l’année à Las Vegas, les autres parcourant le monde. Un concert de Blue Man Group, c'est un moment exceptionnel où les trois Schtroumpfs en photo ci-dessus jouent avec le public en même temps qu'avec des tubes en plastique (ne me faites pas croire que vous ne vous êtes jamais prix pour un batteur rockstar en faisant de même étant jeune), mais aussi avec un piano à queue renversé sur le côté, génialissime idée qui permet à un membre du groupe de taper sur les cordes avec un maillet, ou encore des "tambours fontaines", des tambours sur lesquels est versée de l'eau colorée ; en frappant la peau du tambour, l'eau s'envole en une pluie d'étoiles nées de l'éclairage intérieur aux tambours. Blue Man Group c'est un spectacle vivant, une chorégraphie endiablée orchestrée par ces trois hommes en bleu dont le leitmotiv est de faire rire le public, de leur en mettre plein les oreilles et plein les yeux, et que toute la salle reparte conquise par cette prestation, avec le sourire en prime!
Je vous laisse regarder la vidéo de leur intro en concert, et puis comme je suis sympa je vous mets la chanson correspondante (Above) en écoute à la fin de ce post, et je vous laisse un lien pour regarder le Complex Rock Tour, qui date de 2003, en intégralité... C'est par ici et ça vaut le coup!



Music specialists think that post-rock, this kind of music which diverts an instrument from its usual use, is a music from the future (yes you might have noticed that in post-rock there is post). Blue Man Group have been proving the contrary for 20 years, throughout their fabulous music only played live. Phil Stanton, Chris Wink and Matt Goldman have been hitting pipes for 20 years, accompanied by 35 musicians. Yes, 38 persons on the same scene, it's a lot of people. I've just forgotten to specify this group is divided in seven parts, one who's settled in Las Vegas all year long, the others travelling aroung the world. A Blue Man Group live performance, it's an exceptionnal moment with the three blue men on the photo above playing with the crowd, hitting pipes (don't make me believe you've never thought to be a rockstar drumer by doing the same thing when you were young), playing on a piano laying on his side, brillant idea which let a group member hitting the piano strings with a hammer, but also hitting "fountain drums", that is to say drums with some coloured water poured on it ; by hitting the drum top, the water is flying like a rain of stars created by the lights hidden into the drums. Blue Man Group is an awesome live performance, a shaking dance led by this three blue men which motivation is to make laugh the crowd, to give them noisy and magnificent memories for their eyes and ears, for all the people to leave happy and smiling!
I let you watch their live performance's intro in video, and I'm so sweet with you so I also let you listen to the track played in the video (which is Above) at the end of this post, and here is the link to watch the complete Complex Rock Tour, which is from 2003... Just click here, it's amazing!








Blue Man Group - Above (Live Album Version)

A comme... Alex Gopher


Ça ressemble beaucoup à un début de série interminable... Bref, Alex Gopher (de son vrai nom Alexis Latrobe), c'est un Dj français ami et contemporain d'Etienne de Crécy et du duo Air, qui a commencé comme ingénieur du son et en est vite venu à composer sa propre musique, alliant funky music, house et pop. La sortie de son deuxième album en 2007, le bien nommé Alex Gopher, intégralement composé, écrit et joué par Alex à la guitare et au piano, marque la fin des samples qu'il utilisait depuis des années. Gopher a pris un virage éléctro/pop à souhait, son tube Brain Leech en étant la parfaite illustration. Dj international toujours en vadrouille ayant son propre label Go 4 Music, il est en ce moment plongé dans la création de son 3e album, qu'on devrait peut-être voir pointer le bout de son nez avant la fin de l'année 2009. En attendant, Handguns EP (acheter sur Itunes) est sorti fin juin, contenant la chanson éponyme ainsi que trois remixs de ce morceau par Beni, Dada Life et Knuckles. Je vous laisse écouter celui de Dada Life, un duo suédois qui gagne à être connu, pensez à écouter leur MySpace. Et puis en bonus ne vous genez pas pour découvrir si vous ne le connaissiez pas encore l'excellent Brain Leech !








Alex Gopher - Handguns (Dada Life Remix)








Alex Gopher - Brain Leech

Alex Gopher (his real name is Alexis Latrobe), it's a French Dj friend of Etienne de Crécy and Air, who started working as a sound engineer and fastly became composer of his own music, mixing funky music, house and pop. The release of his second album in 2007, named Alex Gopher, composed, written and played by Alex himself with a guitar and a piano, put an end to his long use of samples. Gopher turned into an electro-pop style, his awesome track Brain Leech as the best proof. International Dj always on a trip and having is own music label named Go 4 Music, he's right now trying to compose his third album, which might be released before the end of 2009. To wait, Handguns EP (buy on Itunes) was released in June, with the Handguns track and three remixes of it made by Beni, Dada Life and Knuckles. I let you listen to the one from Dada Life, a Swedish duet very promising (you should listen to their MySpace). And because you absolutely need to know this amazing track if you don't at the moment, listen to the excellent Brain Leech !

Don't let your Kids At The Bar


Je vous ai déjà parlé des Kids At The Bar précédemment, et c'est encore pour un remix que je fais cet article... Je vous avais parlé de celui réalisé pour Rapture de DATA, que je vous met en écoute par la même occasion. Mais leur petit coup de génie, c'est le remix de Walking On A Dream du duo australien Empire Of The Sun, un remix qu'ils avaient fait pour leurs djs sets, et que l'engouement de leur public les a convaincu de publier. Je n'ai qu'une chose à dire : Merci public!








Empire Of The Sun - Walking On A Dream (Kids At The Bar Remix)








DATA - Rapture (Kids At The Bar Remix)

I already dealt with Kids At The Bar previously, and I'm posting here for another remix... I've already told you about the remix of Rapture from DATA, which I let you listen to above. But their last genius remix, it's the Walking On A Dream one (you know, the track from the Australian duet Empire Of The Sun), a remix they made for their djs sets. The enjoyment of the crowd while hearing at this track convinced them to publish it! Listen to it above.

Saint Cecilia, the patron saint of musicians


Cécile est un jeune milanais bien parti pour faire renaître de ses cendres la disco romaine des années 80. Pour mieux comprendre le potentiel énorme de ce jeune Dj très peu connu sur le net, je vous laisse écouter une de ses compos, Vanitas/Veritas, dans la vidéo ci-dessous. Découvert chez Valérie en janvier, le voilà qui revient avec un remix de Droid, une chanson composée en 1978 par les deux italiens Romano Musumarra et Claudio Gizzi pour l'album Automat. En bonus, une autre version de Droid par un autre groupe italien des années 80 du nom de Mito. Ces deux morceaux sont à écouter à la fin de cet article.



Cécile is an italian Dj who's going to resurect Roman disco from the 80's. To better understand the big potential of this young Dj unknown on the web, I let you listen to his Vanitas/Veritas track in the video above. Discovered on Valérie website in january, here he comes again with a remix of Droid, a song composed in 1978 by two italian guys, Romano Musumarra and Claudio Gizzi, for an album named Automat. I also propose you another version of Droid, by another italian group from the 80's named Mito.








Automat - Droid (Cécile Edit)








Mito - Droid

Monstrous Guys Maxi Talented


Ça n'y ressemble pas au premier abord, mais cet article est bien sur MGMT, le duo « indiepop » formé par les deux américains Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden. Bon je ne vais pas en dire des tonnes sur le « groupe de l'année 2008 » (leur chanson Electric Feel a été écoutée plus de 24 millions de fois sur leur MySpace, probablement un petit record), beaucoup d'autres s'en sont chargé avant moi. En fait je voudrais revenir sur les débuts du groupe, avec un morceau inconnu de ceux qui adorent MGMT à travers leur seul album. Ce morceau figure sur Time To Pretend, un EP sorti en 2005, deux ans donc avant Oracular Spectacular. Destrokk, composé à l'époque où le groupe se produisait encore dans leur lycée, est d'un genre assez différent de ce qu'est devenu MGMT. Enfin... on entend surtout la différence au niveau des voix qui ne sont pas modifiées.








MGMT - Destrokk

Et puis tant qu'à faire, je vous laisse écouter l'excellent remix de Kids par Soulwax, le groupe des frères belges DeWaele, plus connus sous le nom de 2 Many Dj's.








MGMT - Kids (Soulwax Remix)

________________________________________________________

Yeah, this is an article about MGMT, the « indiepop » duet made of the two americans Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden. I won't say so much about the « Band of the Year 2008 » (their song Electric Feel have more than 24 millions listening on their MySpace, a MySpace record?). Indeed I want to come back to the band debut, with a track unknown by those who have just listened to their album. This song was released on the Time To Pretend EP in 2005, two years before Oracular Spectacular. Destrokk, composed when the two guys were still performing in their university, is different from what you know from MGMT. Hmmm... the main difference is probably the not modified voice.








MGMT - Destrokk

I also invite you to listen to the Kids remix by Soulwax, the band of the belgian brothers DeWaele a.k.a. 2 Many Dj's.








MGMT - Kids (Soulwax Remix)

Bro, would you Suck My Deck?


Brodinski, c'est un jeune Dj rémois dont Yuksek est le producteur et qui sera au Monegros Festival, en plein désert espagnol, le 18 juillet prochain (avec Carl Cox, Crookers, Tiga, Vitalic et bien d'autres). C'est surtout le Dj qui, après Boys Noize, Simian Mobile Disco et Ivan Smagghe, a à son tour été choisi pour mixer la dernière compil Suck My Deck de Bugged Out, sortie le 6 juillet dernier sur New State Music (acheter ici). On parle d'une sortie française pour le mois de septembre. En en-cas je vous propose son remix de It's Not Over Yet des Klaxons, cet excellent groupe de new-rave formé en 2005 et auteur d'un premier album en 2007, qui nous avait promis le deuxième pour février 2009, mais cela fait bientôt 6 mois que l'on a plus entendu parler d'eux...

_________________________________________________

Brodinski, it's a young french Dj (produced by Yuksek) who will be at the Monegros Festival, right into the spanish desert, next saturday (with Carl Cox, Crookers, Tiga, Vitalic and so many others Djs). It's the Dj, after Boys Noize, Simian Mobile Disco & Ivan Smagghe, who have been chosen to mix the last Suck My Deck compilation from Bugged Out, out July, 6th, on New State Music (buy here). I propose you his It's Not Over Yet's remix from the Klaxons, this excellent nu-rave band created in 2005 and publishing a first album in 2007, who had promised us a second album for February 2009, but we haven't heard about them for the last six months...

Main Square Festival : Day 3


BLOC PARTY

Bloc Party ou mon concert préféré de ce samedi 4 juillet, cela tient peut-être du fait que je connais toutes leurs chansons par coeur... Un excellent set du chanteur Kele Okereke et ses comparses, qui a ravi tout le monde avec tous les plus grands tubes qui ont fait le succès du groupe, d'un Signs bouleversant à un Banquet décoiffant en passant par So Here We Hare, I Still Remember ou même un Mercury sensationnel, pendant laquelle M.Okereke s'est permis un petit bain de foule. À cinq minutes de la fin (prévue) de leur performance, Kele annonce une dernière chanson, qui est leur nouveau single sorti trois jours plus tôt, One More Chance... non, en fait ce sera 3 chansons. À la fin de la nouvelle on voit apparaitre un technicien qui vient souffler à l'oreille de Kele que le concert est terminé, mais on ne vire pas comme ça Bloc Party! Après avoir balancé un gros F**K à ceux qui les ont empêché de commencer leur set à l'heure, ils enchaînent sur The Pioneers et pour terminer sur Helicopter, m'emmenant au nirvana et par la même occasion une bonne partie du public... En bonus, le nouveau single One More Chance mixé par... Philippe Zdar (aka la moitié de Cassius), qui sortira le 10 août, ainsi qu'un remix par Alex Metric. Et puis allez, pour la route, un remix très éléctro de Ares par Villains, sorti sur leur album « Intimacy Remixed » (qui regorge de guests tels We Have Band, Mogwai ou encore Armand Van Helden).








Bloc Party - One More Chance








Bloc Party - One More Chance (Alex Metric Remix)








Bloc Party - Ares (Villains Remix)



Kaiser Chiefs

Ricky Wilson, le chanteur des Kaiser Chiefs, portant un T-Shirt d'Au Revoir Simone : cet homme a du goût! Deuxième meilleur concert du jour, les Kaiser Chiefs ont mis le feu à la Grand'Place avec des titres comme I Predict A Riot de l'album originel, Ruby ou The Angry Mob de leur deuxième opus ou encore un Never Miss A Beat du troisième et plus récent album... Rien à dire, un set vraiment boostant, le leadeur enchaînant bains de foule et numéros d'équilibriste au sommet de la régie du son.


Crookers

Crookeeeeeeeeeers... Voilà l'intro de ces deux DJs italiens, qui n'ont pas encore sorti d'album, mais dont les compositions sont dans les sets de tous les DJs de la planète... Leur show en fin de soirée était vraiment bien, ces deux acolytes remixant à merveille de gros tubes, avec en apothéose leur dernier tube Day'n'Night produit et composé pour Kid Cudi. Je vous laisse écouter Il Brutto, par laquelle ils commencent leurs lives ; c'est pour moi leur meilleure compo.








Crookers - Il Brutto


Placebo / Gossip / Ghinzu / Expatriate

Je dois vous avouer que je n'étais pas venu au Main Square Festival pour les têtes d'affiches, hormis Coldplay. C'est donc logiquement que je n'ai pas vraiment apprécié le concert de Placebo, formation rajeunie par un nouveau batteur venant de Californie, mais dont les anciens tubes sont bien meilleurs que les nouveaux. Ashtray Heart (tiré du nom originel du groupe, en 1994), Battle For The Sun ou encore For What It's Worth, toutes issues du nouvel album, ne m'ont pas du tout enflammé, préférant les « oldies » comme The Bitter End ou Song To Say Goodbye, chanson cloturant la performance du groupe mené par Brian Molko, né au Luxembourg et donc francophone, nous demandant un peu avant la fin d'hurler « Vive la France » tous en choeur, prétextant la seule chance de notre vie de passer à la radio...
Expatriate, le groupe berlinois qui a ouvert la journée, dégage ma foi une présence très sympa sur scène. Le groupe belge Ghinzu a suivi, sous un soleil de plomb, pour continuer à préchauffer la foule avant que Beth Ditto, leader imposante de Gossip, ne nous fasse frire en même temps que rire, voulant chanter pieds nus sur une scène noire comme l'ébène. Résultat, c'est sur une serviette qu'elle a terminé son show, les pieds frits justement, mendiant des chaussettes à un technicien, puis coinçant le micro dans une paire de manière à continuer à chanter en enfilant une autre paire... je vous laisse deviner la nature de ces dites paires, et vous laisse également le soin d'écouter ma préférée de Ghinzu, Dragster Wave, qui consiste en un début d'instrumentale qui se termine en chanson... J'adore!








Ghinzu - Dragster Wave

Main Square Festival : Day 2


PHOENIX

Une ouverture sur Lisztomania qui nous permet déjà d'admirer le potentiel énorme de la voix de Thomas Mars. A travers un set de folie, enchainant les tubes passés (Long Distance Call, Run Run Run, If I Ever Feel Better, Funky Squaredance...) et présents (Fences, Lasso, 1901, Rome, Love Like A Sunset...), Phoenix chauffe sublimement la foule, en témoigne le grand sourire de Thomas a plusieurs reprises à la vue de ce public tout acquis à sa cause. Fantastique. Bien parti pour les revoir au For Noise Festival de Lausanne le 20 août. En bonus le magnifique remix symphonique de 1901 par Pete Herrs mais pas de remixes de Lizstomania, qui sont certes tous très bons mais aucun n'est à la hauteur de l'original d'après moi.








Phoenix - 1901 (Pete Herrs Symphonic Remix)




BIRDY NAM NAM

Birdy Nam Nam, attendus et ovationnés, n'ont déçu personne, ravissant tout le monde de 15 à 45 ans, du culte Abbesses au récent et bientôt culte The Parachute Ending, dont je vous propose le clip produit par Justice ainsi qu'un remix du jeune duo bordelais émergent Kap Bambino.





Yuksek

Un set très propre du rémois qui nous a joué son album Away From The Sea, chantant sur presque toutes les pistes, avec Tonight bien sûr en apothéose.



Boys Noize / Lily Allen / Kanye West / Ace Out

Tandis que le groupe français Ace Out ouvrait la journée avec un set rendu fou par le chanteur hystérique, Lily Allen à moitié nue et pas très nette rejoignait la scène d'Arras après Phoenix pour allumer une flamme dans le coeur de ses groupies en reprenant le Womanizer de Britney Spears. Je ne trouve pas très respectueux d'allumer une cigarette en plein concert puis de hurler sur un technicien pour qu'on lui en amène une autre... Mais mon plus gros coup de gueule ira à Kanye West, qui a interdit à quiconque de le prendre en photo sous peine d'arrêter son concert, qui a caché ses musiciens derrière des décors horribles et qui a passé la moitié de sa performance entouré de quatre filles aux seins nus le louant comme un Dieu... La prétention d'être un être divin fait des ravages. Bref, je terminerai sur le set du jeune allemand de 23 ans Boys Noize, qui m'a beaucoup plu, et dont je vous laisse découvrir les deux dernières réalisations sorties sur son propre label Boys Noize Records.








Boys Noize - Starter








Boys Noize - Jeffer


Main Square Festival : Day 1

COLDPLAY

Après une attente plus longue que prévue, quelques notes... Coldplay? Non, en fait U2 en fond sonore, puis un morceau de RnB, et enfin de la musique classique... sont-ils en retard? Ont-ils annulé? Non car les voilà qui arrivent avec un petit feu d'artifice dans les mains, ils commencent Life in Technicolor derrière un voile noir, qui tombe (laborieusement) dès les premières intonations de Chris Martin. À la fin de Violet Hill, ce dernier salue la foule d'un « Bonsoir biloutes » deux fois répété mais deux fois incompris par la foule.

video

Très vite l'enchaînement de deux mastodontes du "vieux" Coldplay, Clocks et Fix You, nous rendent nostalgique d'une époque pas si lointaine où ces messieurs auraient enchainé avec In My Place... hé bien il suffisait de le demander! Le must est bien sûr la bougeotte dont est malade Mr Martin, qui va d'un bout à l'autre de la scène en courant sans cesse, qui envoie valser sa guitare pour se jeter sur son piano... Vient la pluie, et avec elle une foule de ballons jaunes meublant le Yellow d'antan, puis un Green Eyes qui donne une envie de se balancer de droite à gauche... Puis l'énorme Viva la Vida, suivi de Lost!, ces deux morceaux étrangements "remixés" façon "gros beat qui t'en mets plein les oreilles, surtout quand tu es à côté des basses", puis les 4 cocos s'exilent sur l'avancée de la scène, Chris emportant son piano sous la pluie, se retrouvant vite tout seul, à entonner un dernier hommage au King de la Pop à la fin de The Hardest Part. Après un bref retour sur scène pour Strawberry Swing et Death And All His Friends, ils entament un exode qui les fait traverser une foule en délire pour rejoindre une mini scène en plein milieu de la Grand'Place, où les 4 compères entament une reprise acoustique de I'm a Believer de The Monkees, puis Chris accompagne à l'harmonica son batteur qui nous chante une petite balade avec sa guitare. En français (qu'il parle très bien), Chris demande à son guitariste (qui apparemment n'aime pas chanter) de dire quelque chose, s'en suit un "Johnny, Johnny" scandé par toute la foule ; ce dernier laisse finalement échapper un "oooooooooooooooooooooooooohh" caverneux préludant du retour des 4 hommes sur scène, pour conclure peut de temps après avec une nouvelle fois Viva la Vida... Un concert mémorable! En bonus, un cd live à télécharger gratuitement sur leur site, LeftRightLeftRightLeft, ainsi que la chanson Light Through The Veins de Jon Hopkins qui est samplée sur le dernier album de Coldplay.








Jon Hopkins - Light Through The Veins


The Ting Tings

Jules De Martino arrive seul sur scene, la foule retient son souffle en attendant qu'il appuie sur une touche de son beau clavier... à peine le temps de lancer un loop, il part à la batterie pour faire ronfler les basses. Katie White entonne We Walk, nous fait bien rire avec un instrument à 3 touches colorées qu'elle assomme comme on donnerait une fessée à un gamin, ou encore avec la grosse caisse de Shut Up And Let Me Go bien maltraitée, un concert bien ficelé qui m'a vraiment plu.



C'est une Amy version blonde qui est arrivée sur scène. Son show fut très sympa et idéal pour chauffer la foule. Je retiendrais sa reprise de Mr.Brightside de The Killers.
M.Ward était quant à lui plutôt destiné à une tranche d'âge assez élevée, c'était un genre de folk pas très entraînant.

Voilà, c'est tout pour le premier jour!

Search

Chargement...

Agenda

15.03.2012
M83
@ La Cigale, Paris

Find Random Trax on

Send me your track

Membres

Libellés

65daysofstatic (2) 80kidz (1) A-Trak (1) AaRON (1) Ace Out (1) Aeroplane (3) Air (1) Airship (2) Alex Gopher (1) Alex Metric (2) Alexfeel (2) Allure (2) Amiina (2) Amy MacDonald (1) Amy Meredith (1) Andreas Johnson (1) Animal Collective (2) Anne Dudley (1) Annie (1) Anoraak (1) Arcade Fire (2) Arms (1) Arno Cost (1) Au Revoir Simone (1) Auto (1) AutoKratz (2) Axwell (1) Bad Lieutenant (1) Bag Raiders (1) Bandit (4) Bat For Lashes (1) Beach House (1) Beaufort (1) Beni (1) Bestrack (1) Beyond Deep (1) Birdy Nam Nam (2) Black Kids (1) Bloc Party (1) Blue Man Group (1) Bombay Bicycle Club (1) Bonobo (1) Boomkat (1) Boys Noize (7) Breakbot (1) Brodinski (1) Broken Bells (1) Bugged Out (1) Cadillac (3) Caesars (1) Calvin Harris (5) Caribou (1) Cassius (2) Cazals (1) Chairlift (1) Chilly Gonzales (1) Choo Choo (1) Chromeo (1) Claudio Gizzi (1) Clock Opera (1) Cloud Cult (1) Cold War Kids (1) Coldplay (1) College (3) Cosmonaut Grechko (1) Crookers (1) Crystal Castles (2) Cullen (1) Cut Copy (2) cybe (1) Cécile (1) D/A/D (1) Dada Life (1) Daft Punk (5) Dan Black (1) Danger (2) Danton Eeprom (1) DATA (3) David Lynch (1) Daze (1) Deerhunter (1) Delorean (1) Delphic (5) Designer Drugs (1) Diamond Cut (1) Digitalfoxglove (1) Digitalism (1) Dimes (3) Dirty South (1) DJ Mehdi (1) Does It Offend You Yeah? (2) Dutch Uncles (1) Earl Grey (1) Eat More Cake (1) Edwin Van Cleef (1) Efterklang (1) Egyptian Hip Hop (1) Ellie Goulding (4) Empire Of The Sun (1) Eric Prydz (1) Erol Alkan (2) Euphorie (1) Evan Voytas (1) Everything Everything (1) Expatriate (1) Explosions in the Sky (1) Fake Blood (1) Fanfarlo (1) Fare Soldi (1) Feadz (1) Fear of Tigers (2) Fenech-Soler (1) Fever Ray (1) Fischerspooner (1) Flashworx (9) Foals (5) Four Tet (1) Frankmusik (1) Freak You (3) Fred Falke (4) French Horn Rebellion (1) Friendly Fires (1) Fuck Buttons (1) Futurecop (3) Futureflashs (1) Ghinzu (2) Gigamesh (1) Give Me A Kiss (1) Glastonbury (1) Gold Panda (1) Gonzales (2) Gorillaz (2) GOS (1) Gossip (2) Groove Armada (1) Gui Boratto (1) Gunstar (1) Hanni El Khatib (1) Harlem Shakes (1) Heads We Dance (1) Holy Ghost (1) Hot Chip (2) Housse de Racket (1) Hurts (1) I'm From Barcelona (1) IKKI (1) Interpol (1) jj (1) Jo Rose (1) Jonsi (2) Joseph (1) José Gonzalez (1) Jupiter (1) Just Jack (3) Justice (2) Justin Faust (2) Kaiser Chiefs (1) Kanye West (2) Kap Bambino (2) Kavinsky (2) KeepReal (1) Kele (1) Kid Cudi (1) Kids At The Bar (3) King Charles (1) Kings of Leon (2) Kirstenana (1) Kitsuné (2) Klaxons (2) Kn1ghT (1) Kraftwerk (1) La Roux (1) Ladyhawke (2) Ladytron (1) Land of Talk (1) Lapse (1) Late of the Pier (1) Lazercat (1) Lazy Flow (1) LBCK (1) LCD Soundsystem (2) Le Corps Mince de Françoise (2) Les Petits Pilous (1) Liars (1) Lifelike (2) Lily Allen (1) Little Boots (1) Loney Dear (1) Love and Disaster (1) M.Ward (1) M83 (1) Maethelvin (1) Main Square Festival (5) ManandMan (1) Mando Diao (1) Marina and the Diamonds (2) Mashed Paper Klub (1) Maxime Dangles (1) Melodium (1) Memory Tapes (1) Metric (1) MGMT (2) Miami Horror (2) Midnight Club (1) Midnight Juggernaughts (1) Midnight Juggernauts (1) Miike Snow (3) Mika (1) Mille (1) Mindwalk (1) Minitel Rose (5) Miss Wonder (1) Mito (1) Moby (2) Mogwai (2) Mondkopf (2) Monegros Festival (1) Monsieur Adi (6) Multipac (1) Mumford and Sons (1) Muse (1) My Awesome Mixtape (1) My Heart Belongs To Cecilia Winter (1) Mylo (1) naive new beaters (1) Neo Tokyo (1) NightWaves (2) Nil Hartman (1) No1Else (1) Norman Doray (1) Of Montreal (2) Official Secrets Act (1) OK Go (1) One Republic (1) Overthrill (1) Où Est Le Swimming Pool (1) Para One (1) Passion Pit (4) Paul (2) Pendulum (1) Pete Herrs (2) Peter Bjorn and John (1) Phenomenal Handclap Band (1) Phillip Martell (1) Phoenix (7) Placebo (1) Plasticines (2) PNAU (3) Poka (1) POND (1) PV Nova (1) PVT (1) R3set (1) Radiohead (1) RAFALE (1) Ratatat (1) Redial (3) Redlight (2) Reni Lane (1) Romano Musumarra (1) Rondo Veneziano (1) Royksopp (4) Russ Chimes (4) Sarah W_Papsun (1) Satellite Stories (1) SayCet (1) sayem (1) School of Seven Bells (2) Sebastian Ingrosso (1) Shout Out Louds (2) Shuttle (1) Sigur Ros (1) Siriusmo (1) Soulwax (1) St. Vincent (1) Stardust (1) Steed Lord (1) Stevans (1) Steve Angello (1) Sufjan Stevens (2) Supermode (1) Surkin (1) Swedish House Mafia (1) Take Me Home (1) Tame Impala (1) Team Ghost (1) Teddybears Sthlm (1) Teki Latex (1) The Amplifetes (3) The Bewitched Hands On The Top Of Our Head (2) The Big Pink (1) The Bloody Beetroots (2) The Cardigans (1) The Chemical Brothers (1) The Courteeners (1) The Dirty Tees (1) The Drums (1) The Freelance Whales (1) The Killers (1) The Kissaway Trail (1) The Kiwi's (1) The Knife (1) The Mummers (1) The Noizy Kids (1) The Party Circuit (1) The Phantom's Revenge (3) The Rapture (1) The Raveonettes (1) The Soft Pack (1) The Sound of Arrows (1) The Sounds (1) The Tallest Man On Earth (1) The Temper Trap (2) The Ting Tings (1) The Twelves (4) The Verve (1) Thunderheist (1) Tits and Clits (1) Toomy Disco (1) Toxic Avenger (1) Tr2n (1) Two Door Cinema Club (3) Underworld (1) Valérie (3) Vampire Weekend (6) VIKING (1) Villains (1) Villeneuve (1) Vincent Moon (1) Visitor (1) Vitalic (1) Walter Sobcek (1) Washed Out (1) Wave Machines (1) We Are Electro Kids (1) We Are Tokyo (1) We Have Band (1) We Love Machines (1) We Plants Are Happy Plants (1) Who Made Who (1) Worship (2) Yann Tiersen (1) Yeah Yeah Yeahs (1) Yeasayer (2) You Say Party (1) YounGunz (1) Yuksek (3)